La Faction cannibale // Servando Rocha

La Faction cannibale // Servando Rocha

ESSAI // collection Fumées
Traduit de l’espagnol par Tania Brimson & Carmela Chergui

530 pages // 24 euros

ISBN : 979-10-92159-22-6
Diffusion-distribution : Les Belles Lettres BLDD
Parution : 6 novembre 2020

•••••••••••••••••••••

« Un essai virtuose aux airs de superproduction cinématographique, où Fantômas et Jack l’Éventreur dansent avec le cadavre d’Elvis et ce grand escogriffe de Sid Vicious au milieu des décombres des Tours jumelles. »

– VICE

La Faction Cannibale, c’est une histoire du vandalisme éclairé, illustrée par une recherche iconographique, littéraire et musicale riche et disparate qui reflète avant tout les obsessions de son auteur, imprégné par la pop culture et les influences qu’elle charrie en son sein – le punk, Robespierre, Jack l’Éventreur, Debbie Harry, The Clash, André Breton, les Shakers, Alan Moore, Kim Gordon, Picabia, la bande à Baader, etc.

Servando Rocha se soucie peu de la chronologie et des frontières, il préfère nous faire emprunter des coursives temporelles. L’introduction d’un film sur les Sex Pistols nous renvoie aux émeutes de Gordon, qui nous conduisent aux conceptions de Burke sur le Sublime, qui nous mènent aux accidents de voiture sérigraphiés par Andy Warhol. Et singulièrement, toutes ces petites pièces mystérieuses assemblées les unes aux autres finissent par dévoiler un tableau poignant : les hommes n’ont jamais cessé de crier.

« Un livre très documenté qui explore la fascination que les créateurs et les penseurs éprouvent pour le macabre. On y croise des surréalistes, des dadaïstes, des punks, Charles Manson, la bande à Baader, et un type prénommé Jack, qui a éventré des prostituées et fini par devenir une icône pop. » – EL PAIS

SERVANDO ROCHA

••••••••••••••••••••••

TELECHARGER

La présentation complète du livre => cliquer ici.

••••••••••••••••••••••

L’AVIS DES LIBRAIRES

☞ Coup de coeur de la librairie Les Parages (Paris, 11e) : « Un livre terriblement enthousiasmant. Une chose est sûre, vous serez surpris. Réflexion sur l’Art, la représentation de l’horreur, de la violence, de la révolte comme forme esthétique. Sans provocation gratuite et facile, l’auteur réussi à nous embarquer dans son « histoire du vandalisme éclairé » avec génie. Car du génie il en faut pour invoquer aussi bien le mouvement Punk, les Jacobins, des sectes de tous bords ou encore les Surréalistes (et j’en passe) et faire de ce texte un livre aussi jouissif que passionnant !

☞ Lucie, de la librairie Le Pied à terre (Paris, 18e) : « Une balade historique et culturelle aux accents pop qui navigue librement entre les Jacobins, les Illuminati, Warhol, Shelley, les Sex Pistols ou Blake, entre cent autres, créant des passerelles aussi passionnantes qu’inattendues. La Faction cannibale cherche au cœur de la nuit, du crime, des émeutes, des révolutions, des clubs interlopes ou ésotériques, des quartiers sales, des saccages, et dans leurs répressions parfois sanglantes, une forme d’esthétisme comme une lame de fond historique qui a pu amplement nourrir l’art et la littérature au travers des siècles. Complètement émancipé des contraintes savantes, cet essai très accessible est surtout hyper stimulant et se lit comme un roman. »

☞ Coup de coeur de la librairie Le Merle moqueur (Paris, 20e) : « À lire à la tombée de la nuit. »

••••••••••••••••••••••