Le Livre de l’homme // Barry Graham

Le Livre de l’homme // Barry Graham

Traduit de l’anglais (Ecosse) par Clélia Laventure

1995

248 pages // 20 euros

ISBN : 979-10-92159-09-7
Diffusion-distribution : Les Belles Lettres BLDD
Parution : 21 mars 2016

•••••••••••••••••••••••••••••

le livre de l'homme-couv-14x19cm

A 35 ans, Kevin Previn, artiste installé à Londres depuis une dizaine d’années, est envoyé à Glasgow, sa ville natale, pour y réaliser un documentaire sur un jeune écrivain mort du sida dont il était très proche à une époque. Déambulant dans la cité qui l’a vu grandir, il se retrouve confronté aux fantômes d’un passé qu’il a tout fait pour oublier.

A chaque coin de rue, les souvenirs ressurgissent, et peu à peu, par bribes, se dessine son histoire. Celle d’une âme perdue comme tant d’autres dans les méandres d’une ville ravagée par la crise économique, le chômage, la violence et la drogue (cf. Libération, 23 sept. 1995). Le parcours initiatique d’un homme qui trouvera dans l’amitié et l’écriture d’abord, puis dans la paternité, la force de fuir le chaos pour enfin, se reconstruire.

A sa sortie en 1995, Le Livre de l’homme a été retenu dans la sélection des « meilleurs livres de l’année » par l’American Library Association. Encensé par Irvine Welsh et de nombreux auteurs, il a été qualifié de « découverte littéraire » par le magazine Details. A la fois ultraréaliste et très poétique, Le Livre de l’homme est l’un des romans phares de l’Ecosse de la génération Trainspotting.

☞ BARRY GRAHAM

 

« Un regard sans concession ni sentimentalisme sur la véritable nature de l’amour et de l’amitié dans une ville qui, à l’image des personnages qui la hantent, a perdu toutes ses certitudes. Obsédant, évocateur, Le Livre de l’homme rappelle le pouvoir rédempteur que l’art peut avoir sur la vie. »

IRVINE WELSH

« Le Livre de l’homme est un roman hypnotique – précis, troublant, d’une empathie rare, aussi brut qu’un documentaire mais écrit avec un style éblouissant. »

DENNIS COOPER

 

•••••••••••••••••••••••••••••  

TELECHARGER

> Le dossier de presse : cliquer ici.

•••••••••••••••••••••••••••••

REVUE DE PRESSE

☞ Sur France 2 dans l’émission Télématin, Nicolas Lefort parle d’un « roman aussi beau que tragique » à « l’écriture extraordinaire, au style puissant », bref : « un bijou immanquable ».

☞ Addict Culture encense un « texte terriblement puissant, d’une noirceur saisissante, dont on ne saurait trop vous conseiller l’injection sans modération ».

☞ L’excellent blog Encore du noir le met à l’honneur : « Âprement réaliste, foncièrement sombre, Le Livre de l’homme, grâce à la poésie qu’y injecte Barry Graham, (…) est un roman duquel on sort à la fois secoué et galvanisé. Un drôle de cocktail pour un livre tout aussi singulier. »

☞ Sur Radio Campus Lille, Nikola Delescluse s’enthousiasme pour ce livre « d’une grande force émotionnelle, à la fin d’une intensité poétique qu’on retrouve rarement en littérature »> ECOUTER ICI

☞ Sur Un dernier livre avant la fin du monde, on parle d’« un livre dur qui est parcouru par des moments de grâce (…). Un roman fort et beau, un texte réaliste et cruel. »

 

•••••••••••••••••••••••••••••

LES LIBRAIRES EN PARLENT

☞ Mathilde de la librairie Delamain (Paris 1er) : « Le mot est éculé, et pourtant aucun ne convient mieux pour qualifier Le Livre de l’homme : bouleversant. Sans aucun artifice, Barry Graham livre un texte qui fouille dans ses tripes et les nôtres, un mélange ahurissant de beauté absolue et de désespoir total. Nous avons été privés de ce texte pendant 20 ans, il est enfin traduit : rattrapons le temps perdu, il n’est jamais trop tard pour découvrir des chefs-d’œuvre. »

 Sébastien, de la librairie Page et plume à Limoges (87) : « Le Livre de l’homme laisse des marques. Brut, sans concession, saisissant, parfois douloureux, mais empreint de poésie et d’amour, il fait partie de ces romans dont on se souvient longtemps une fois refermés. Après deux livres publiés chez 13e Note, merci aux éditions Tusitala de nous proposer ce magnifique texte de Barry Graham. Bravo à toute l’équipe, vos bouquins sont à tomber. »

☞ L’avis de Samuel de L’Atelier 9 (Paris 9e) : « Impossible de ne pas ressentir une sorte d’amitié pour ce narrateur écorché vif qui tente de se construire dans le chaos d’une ville sans espoir. Le ton est toujours très juste, avec une rage dans la quête du bonheur qui passe très bien l’épreuve de la traduction (qui n’a pas du être facile avec certains dialogues). Et comme d’habitude la couverture de Stéphane De Groef illustre parfaitement le contenu du bouquin, parcours sinueux parmi les décombres. »

☞ Gwendoline de la librairie Les Mots et les choses à Boulogne (92) : « Merci pour Le Livre de l’homme, c’est un merveilleux texte avec une fin qui arrache le coeur. »

☞ Isabelle de Gibert Barbès (Paris 18e) : « Roman d’atmosphère, initiatique et psychologique, il mêle tous les bons ingrédients délayés par une écriture incroyablement franche. »

☞ Nicolas de la librairie Audé (Paris 16e) : « Très drôle au début et infiniment triste à la fin. Un coup de poing dans le ventre. Encore merci pour ce moment fort. »

☞ Aline, de la Librairie du Canal (Paris 10e) : « C’est une pépite ! Réalisme, force, désespoir et j’en passe, tout y est ! »

☞ Coup de coeur de Sabrina, de la Fnac Montparnasse (Paris 6e) : « A lire d’urgence ! Un chemin introspectif pudique et émouvant dans le Glasgow des artistes écorchés vifs. Aussi sombre et chaleureux qu’un vieux pub, aussi rude et magnifique que le climat écossais. »

Le Livre de l’homme sur le blog de la librairie Mollat (Bordeaux) : cliquez ici.

☞ Alexandra, de la librairie L’Atelier (Paris 19e) :  « La sincérité qui s’en dégage, le réalisme jamais morbide, la poésie parfois, les personnages de Mike et Kevin très attachants, la vie… Formidable texte ! »

☞ Au Comptoir des mots (Paris 19e), Philippe ne tourne pas autour du pot : « Il y a un je-ne-sais-quoi de profondément touchant dans ce roman fulgurant de justesse, si proche de la sincérité qu’il serait vraiment dommage de passer à côté. C’est rare et précieux ! »

☞ Valérie, de la librairie Le Divan« Un livre empreint de poésie à la fin saisissante. »

☞ En Belgique, à Namur, la librairie Papyrus aime aussi Le Livre de l’homme« Le style est lumineux, sans accroc et le livre nous appelle dès qu’on le referme. »

☞ Sur le blog de la librairie Charybde (Paris 12e), on parle d’ »une lecture d’une grande intensité, un récit hilarant et désespéré ».

Tusitala