Svava Jakobsdóttir

svava jakobsdottirIl est difficile de lire la vie de Svava Jakobsdottir (1930-2004) en suivant la ligne rassurante d’une frise chronologique. En 1969, la parution d’Un locataire affirme courageusement ses engagements féministes et antimilitaristes. C’est assez naturellement qu’elle s’engage auprès du parti socialiste islandais et qu’elle est invitée, en 1971, à siéger au Parlement. Ses écrits journalistiques chevauchent ses travaux de fiction et ses écrits pour la radio et la télévision. Ses pièces de théâtre s’intercalent entre ses activités militantes et ses fonctions parlementaires.

Svava Jakobsdottir représenta l’Islande aux Nations Unies, siégea entre autres au Centre de recherches, au Conseil Nordique, au Conseil Général des Musées et au Comité pour l’égalité des Pays nordiques. En entrelaçant minutieusement ses préoccupations littéraires et politiques, Svava Jakobsdottir répond à une tradition littéraire profondément ancrée chez les écrivains islandais, qui jalonne le patrimoine culturel insulaire.

SES LIVRES :

Un locataire Svava JakobsdóttirUN LOCATAIRE
1969

Traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson
Postface de Frida Björk Ingvarsdóttir
142 pages // 15 euros
ISBN : 979-10-92159-01-1

 

Tusitala

 

Leave a Reply