Tusitala ?

TUSITALA est une nouvelle maison d’édition française, basée à Paris, qui publie en langue française de la littérature étrangère.

TUSITALA, « le conteur d’histoires », est le surnom qui fut attribué à Robert Louis Stevenson, écrivain étranger, aventurier et voyageur, durant son long séjour en Polynésie.

Mais c’est aussi le nom d’une araignée. Nous aimons considérer le champ littéraire comme une gigantesque toile, la penser comme des lignes partant dans toutes les directions et se connectant les unes aux autres, nouant ainsi des idées, des écrits, des événements et des cultures.

Nous pensons qu’éditer de la littérature c’est, entre autres, éclairer certains points de ce réseau restés trop longtemps dans l’obscurité en mettant en lumière des travaux dont le style, le contenu et le contexte dans lequel ils ont été écrits en font des pièces indispensables à l’appréhension des champs littéraires, historiques et politiques dans leur globalité.

La traduction est par conséquent la pierre angulaire de cette entreprise, avec tous les doutes et les questions qu’elle soulève, ainsi que le temps et le budget que nous avons choisi d’y consacrer. Nous voyons en la personne du traducteur le lien fondamental entre l’auteur et le lecteur, et non une personne bilingue apte à traduire des écrits de toutes sortes. Nous le choisissons avec soin, tentons de l’accompagner au mieux durant le processus et de le rémunérer à la hauteur du travail que nous lui demandons de fournir.

De la même manière, un grande attention est portée à l’élaboration d’une charte graphique qui longe au plus près notre ligne éditoriale. Nous souhaitons fabriquer des livres accessibles, solides, maniables et beaux, qui puissent refléter d’une part la qualité de l’ouvrage et de sa traduction, et d’autre part son inscription au sein d’un seul et même catalogue. Stephane De Groef est un graphiste belge indépendant qui, à plusieurs reprises, a su intelligemment cerner des tentatives éditoriales et penser au mieux l’objet livre tant dans sa forme que dans son prix de revient, en prenant soin de le faire imprimer en Belgique ou en France.

Car nous ne voulons pas que la question du politique se limite au contenu de ce que nous publierons. Aujourd’hui peut-être plus que jamais, il nous semble primordial de soutenir tous les maillons de la chaîne du livre et d’accorder la plus grande attention à chaque étape de la vie de l’ouvrage, de son élaboration à son arrivée entre les mains du lecteur. Le choix d’un diffuseur-distributeur proche de nos considérations, Les Belles Lettres, nous paraît essentiel quant à l’accueil que les libraires feront à nos livres et par conséquent à la manière dont ils les présenteront au public. Si de nombreux éditeurs se disent menacés par l’arrivée du numérique, nous persistons à croire que le fil qui attache le lecteur à son libraire et à l’objet livre ne peut être rompu si tous ces derniers sont traités avec le plus grand soin.  Coordonner avec délicatesse les précieux savoir-faire de tous les acteurs de cette toile nous permet de penser la Littérature en termes de transmission, de généalogies et de lignes de vies.

Tusitala

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.