La Danse du soleil // Robert Sundance

La Danse du soleil // Robert Sundance

Écrit avec Marc Gaede // Postface de Marnie Gaede
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michael Belano
284 pages // 21 euros
ISBN : 979-10-92159-25-7
Parution : 16 mai 2021

•••••••••••••••••••••

« Si je n’étais pas en prison, j’étais en train de picoler. Si j’étais bourré, j’échouais en prison. Si j’étais en prison, le système m’exploitait comme un esclave. Semaine après semaine, mois après mois, année après année, voilà à quoi se résumait ma vie. »

C’est l’histoire de Sundance, un Sioux qui sombre très jeune dans l’alcoolisme et écume pendant vingt-cinq ans les bars de l’Ouest américain. Sans-abri, trimardeur, arnaqueur, rendu presque fou par l’alcool, coincé entre la rue et la prison, son histoire aurait dû s’arrêter là.

Mais lassé du harcèlement policier, Sundance contre-attaque. Sa victoire lors d’un procès retentissant à la fin des années soixante-dix met fin aux abus du système judiciaire envers les alcooliques et entraîne une prise de conscience : l’alcoolisme n’est pas un délit, c’est une maladie qui ne se soigne pas derrière des barreaux.

Rares sont les témoignages de première main de ceux qui vivent dans la rue. Celui de Sundance cristallise nombre de maux de la civilisation qui l’a recraché sur le bord du trottoir. Ivrogne, clochard, il est en outre un Amérindien dans une Amérique qui s’est bâtie sur la dépouille de son peuple.

Des émeutes en prison aux rodéos du Montana, de la Seconde Guerre mondiale aux champs de coton d’Arizona, en passant par les trottoirs de Los Angeles, la vie de Sundance nous raconte l’american way of life vu d’en bas.

ROBERT SUNDANCE

TÉLÉCHARGER > la présentation complète du livre : ici.

•••••••••••••••••••••

L’AVIS DES LIBRAIRES

☞ À la librairie Myriagone à Angers : « Revenu de loin, devenu un symbole, son autobiographie est une lecture forte et nécessaire qui croise les difficultés vécues par celles et ceux que la rue et les communautés autochtones laissées en plan. Quelque part entre Jack Black (le hobo, pas l’acteur), le désœuvrement d’un Carl Watson et les vies déshéritées des personnages de Richard Wagamese, La Danse du soleil se fait incontournable. »

☞ À la librairie La Fleur qui pousse à l’intérieur (Dijon) : « Dans ce récit époustouflant, Robert Sundance raconte sa vie en tant qu’Indien Sioux dans la seconde moitié du XXe siècle. (…) Très jeune, il tombe dans l’alcool, et ce qui est au début un exutoire devient peu à peu une prison. Mais un beau jour, las de ce cercle maudit, il décide de reprendre son destin en main en mettant fin aux abus du système judiciaire envers l’alcoolisme, qui sera grâce à lui enfin considéré comme une maladie. Un témoignage salutaire ! »

☞ À la librairie Page & plume (Limoges) : « Les éditions Tusitala continuent d’explorer les marges de l’Amérique, après Theodore Weesner, Richard Krawiec et Larry Fondation l’éditeur nous propose la traduction des mémoires de Robert Sundance. La Danse du soleil est un témoignage tour à tour poignant, édifiant et révoltant, le récit d’un combat qui changera sa vie et le regard de la société. Un texte essentiel. »

☞ Coup de coeur de la librairie Les Arpenteurs (Paris 9e) : « Les mémoires bouleversants de l’Indien Sioux Robert Sundance. Sans-abri, bagarreur, chômeur la plupart du temps, il sombre très jeune dans l’alcoolisme et passe la moitié de sa vie en prison. Mais un jour, après une énième crise de delirium tremens, il décide d’attaquer le système : l’alcoolisme est une maladie et elle ne se soigne pas en prison. C’est la rententissante ‘affaire Sundance’ ! »

☞ À la librairie Quilombo (Paris, 11e) : « Terrible, pathétique et explosif. Dans La Danse du soleil, Robert Sundance est sans complaisance avec lui-même et se raconte avec une rare sincérité. Un très grand texte sur l’alcoolisme ; grosse claque et gueule de bois assurées. »

☞ Coup de coeur d’Evelyne à la Petite Librairie d’Ars : « CULTE ! À découvrir absolument. »

☞ Coup de coeur de Delphine à la librairie Kléber (Strasbourg) : « Un texte important. Et bravo pour les combats de ces gens là ! »

☞ L’avis de Léa, de la Librairie du Désordre (Paris 13e) : « Une descente vibrante dans les enfers de la picole amérindienne portée par un souffle homérique. »

☞ À la librairie Fracas (Lorient) : « La traduction tant attendue du récit autobiographique de Robert Sundance (…). L’histoire d’un vie humble, faite de débrouille, de verres certes, de batailles, d’amitiés, qui dresse le portrait d’une Amérique souterraine pauvre et exploitée. »

•••••••••••••••••••••

REVUE DE PRESSE

☞ Quatre étoiles **** dans le magazine Rolling Stone : « Ce livre exceptionnel, sans pathos ni fioritures, constitue le témoignage de Sundance : un hallucinant voyage dans l’enfer de l’alcool, et une plongée terrifiante dans l’univers invisible et cauchemardesque de la rue. Respect. » > LIRE ICI

☞ Sur Encore du noir : « Histoire d’une vie, histoire d’un combat moins pour sortir de sa condition que pour la faire reconnaître, La Danse du soleil est aussi le portrait âpre de certaines marges de la société. Édifiant. » > LIRE ICI

•••••••••••••••••••••