Manuel de Civilité Biohardcore // Antoine Boute, Stéphane De Groef et Adrien Herda

Manuel de Civilité Biohardcore // Antoine Boute, Stéphane De Groef et Adrien Herda

Une coédition Tusitala & Frémok
Bande dessinée en couleur
23 x 32 cm, 64 pages // 24 euros

ISBN : 979-10-92159-21-9
Diffusion-distribution : Les Belles Lettres BLDD
Parution : 20 août 2020

•••••••••••••••••••••••••••••

Antoine Boute, Stéphane de Groef et Adrien Herda appréhendent l’avenir avec une confiance aveugle. En témoigne ce Manuel de Civilité Biohardcore qui, dans une explosion de couleurs, de poésie et de typographies, recompose le quotidien avec des conseils pour aborder la vie sereinement en branchant un Kärcher aux égouts pour dégager une piste de pétanque ou en emmenant ses enfants camper dans un « spot bien déglingue » pour les réveiller en leur faisant croire qu’ils passent a la télé.

A la manière de planches pédagogiques et éducatives, éléments narratifs, injonctions politiques et environnementales se digèrent les uns les autres pour former un ensemble fascinant, d’ou se dégagent un malaise et une poésie déconcertants. Réalisé de manière insolite et secrète, cet étrange ouvrage à l’ingéniosité graphique et littéraire ravira un large public composé de révoltés de la société, de poètes en mal de reconnaissance et de fans de bande dessinée indépendante.

LES AUTEURS :

Antoine Boute
est un poète belge qui a de nombreuses publications à son actif. Il œuvre au sein de certains collectifs littéraires et enseigne la littérature et la performance dans de prestigieuses écoles d’art.

Stéphane de Groef est un plasticien belge qui a publié You Don’t Own the Road aux éditions du Frémok. Graphiste, il enseigne dans de prestigieuses écoles d’art.

Adrien Herda est un dessinateur talentueux. On a la chance de voir ses oeuvres apparaitre dans de nombreux organes de presse, de plus en plus fréquemment. Il vit à Bruxelles depuis longtemps et enseigne l’illustration dans de prestigieuses écoles d’art.

•••••••••••••••••••••••••••••

TELECHARGER

> Le dossier de presse : cliquer ici

> La couverture en HD : cliquer ici

•••••••••••••••••••••••••••••

REVUE DE PRESSE

☞ Sur France Culture : « Un OVNI complètement loufoque. » > ECOUTER ICI

☞ Double-page toute en couleur dans Libération : « Ce Manuel de civilité biohardcore, d’utilité publique, a vertu à être diffusé au plus grand nombre. (…) Voilà un manuel des Castors Juniors dégénérés qui offre, clé en main, des solutions outrancières aux problèmes d’un monde qui a gravement merdé. » > LIRE ICI

☞ Dans le magazine Politis : « Ce qui frappe ici : la cohérence, l’insolence et la beauté du système. » > LIRE ICI

☞ Coup de coeur de la rentrée d’ActuaBD : « Qui ne rêve pas d’un ouvrage où toutes les solutions à la complexité du monde seraient inscrites noir sur blanc ? Antoine Boute, Stéphane de Groef et Adrien Herda, grâce à Tusitala et au Frémok, offrent enfin ce graal. Leur Manuel est appelé à devenir la bible de tous ceux qui ne veulent plus d’une société qui programme sa propre destruction. » > LIRE ICI

☞ Dans Le Vif : « En une soixantaine de fiches naviguant entre BD, propagande et pédagogie dévoyée, ce Manuel effectivement aussi coloré que hardcore édicte quelques règles pour ériger un « monde d’après » plus vert, plus cool, moins capitaliste et enfin débarrassé de ses cons. » > LIRE ICI

☞ Dans le magazine Kiblind : « Le Manuel de civilité biohardcore est un livre hors norme, beau et dérangeant, malsain et malin, un coup de sang drolatique et coupant face à la réalité. » > LIRE ICI

☞ Dans la sélection de rentrée de Diacritik : « Nous voilà prévenus : c’est délicieux et ça marchera d’autant mieux si on se sent complice de cette drôle de fabrique de situations dégageant – comme il nous est très justement annoncé – un malaise et une poésie déconcertants. » > LIRE ICI

☞ Dans Le Moustique : « Dans ce grand n’importe quoi qu’est notre monde actuel, la poésie de ce trio est tout sauf superflue. » > LIRE ICI

☞ Sur Maze : « Au-delà de l’humour criant et déformant du manuel, une vraie poésie s’y développe jouant autant avec les jargons technoscientifiques des start-ups qu’avec ceux des anticonformistes anarchistes. » > LIRE ICI

☞ Dans L’Echo : « Mais plus que de tourner à la dérision et au cynisme ce monde dont on ne sait pas si les auteurs estiment que nous le méritons ou non, la machinerie hallucinatoire qu’est ce manuel opte pour la réflexion et sonne une charge affective déjantée. » > LIRE ICI

☞ Coup de coeur des Carnets et les instants : « Inventant des agencements esthético-politiques qui font voler en éclats la littérature en batterie, bouturant le texte et l’image jusqu’à produire une économie du signe qui excède le plan de l’économie, le Manuel libère une anti-pédagogie de l’ensauvagement qui plante des fleurs, des champs d’orties sur le chaos. » > LIRE ICI

☞ Dans le magazine Bruzz : « Un assaut frénétique et subversif de la vue et de l’esprit. » > LIRE ICI

••••••••••••••••••••

EXPOSITIONS

. Du 1er au 19 septembre 2020 à la galerie Arts Factory, à Paris.

. Du 23 septembre au 14 octobre 2020 au BRASS, à Bruxelles.

. À partir du 23 octobre 2020 à la librairie La Grande Ourse, à Liège.